Editer  Actions

Catégorie

ASPERGE

L’asperge (Asparagus officinalis) est une plante potagère originaire de l'est du bassin méditerranéen. Connue des Romains, elle est cultivée en France depuis le XVe siècle. Le terme désigne aussi ses pousses comestibles, qui proviennent de rhizomes d'où partent chaque année les bourgeons souterrains ou turions qui donnent naissance à des tiges s'élevant entre 1 et 1,5 mètre.

L'asperge a été domestiqué par les Grecs puis par les Romains ils ont également pris l'ancien nom iranien de sparega (qui signifie pousse, tige pour ensuite devenir des «asparagos» et «asperges» en grec et en latin, respectivement. La désignation spécifique 'officinalis' indique son inclusion dans les listes officielles de plantes médicinales.

L'asperges a ses origines en Europe orientale, du Caucase et de la Sibérie. Il est un genre important qui comprend près de 150 espèces de plantes herbacées vivaces, arbustes tendre ligneuses. Certains d'entre eux sont cultivées pour leur valeur ornementale (cf:asperges plumosus, A. densiflorus, A. virgatus) ou pour leur valeur médicinale (cf:A racemosus, A. verticillatus, A. Adscendens). L'espèce sauvage A. acutifolius a des racines culturelles en Espagne et en Grèce. La seule espèce cultivée pour les pousses tendres est Asparagus officinalis. Les asperges du passé était plutôt haute et étroite, très semblables en apparence aux asperges sauvages. Les types qui nous sont plus familières dates du XVIIIe siècle. A cette époque il n'y avait que deux types de base: vert et blanc. Les anciennes variétés vert foncé étaient souvent teintées de rouge ou violette sur le bourgeon. C'est à partir de ceux-ci que les variétés à tiges pourpres modernes ont été développés. L'un des premiers guides détaillés sur la façon d'élever les asperges attribué au romain Columelle date de 65 après JC. Les Romains ont diffusés la culture des asperges avec l’expansion de leur empire dans toute l'Europe sauf en Espagne. Le déclin de l'Empire romain a entraîné une diminution de sa culture, qui se limitait seulement à quelques seigneurs féodaux et aux jardins des monastères comme plante médicinale

A La Renaissance on a un intérêt accru pour les espèces négligées, la culture de l'asperge devenient populaire dans les XVIe et XVIIe siècles en Allemagne, en France, en Angleterre et aux Pays-Bas. Les variétés d'asperges commencent à être répertoriées selon les pays et les villes où elles sont cultivées (Riga, Gand, Vendôme et Violet néerlandais). Au cours du XIXe siècle les variétés Argenteuil en France et Braunschweiger en Allemagne remplacent les variétés utilisées auparavant. Des sélections ont été effectuées d'Argenteuil dans de nombreux pays, ce qui donne hâtive et tardive d'Argenteuil en France, Reading Giant en Angleterre et Palmetto aux Etats-Unis. Au début du 20e siècle, en France et en Italie de nouveaux cultivars sont tirés d'Argenteuil, alors qu'aux Etats-Unis, un grand effort de reproduction a été réalisée par JB Norton dans la recherche de résistance à la rouille (Puccinia asparagi) créant Martha Washington et puis le cultivar Mary Washington. Mary Washington était un énorme succès et est encore disponible aujourd'hui.

Lien externe